SCPI

Investir en SCPI : est-ce un bon plan d’investissement immobilier ?

L’année 2020 a été un véritable cauchemar pour les investisseurs immobiliers et les épargnants. La plupart des ménages français ont vu leur pouvoir d’achat fortement diminuer pendant la première vague du coronavirus. Contre toute attente, les SCPI ont montré leur aptitude à résister à la crise. Malgré une baisse significative de la collecte, ces fonds immobiliers préservent leurs performances.

La SCPI : quèsaco ?

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier sont considérées comme des véhicules de placement immobilier collectif accessibles à tous. Tout comme les OPCI (ou Organisme de Placement Collectif Immobilier), elles appartiennent à la grande famille de la pierre papier. Les SCPI disposent généralement de patrimoine immobilier locatif réparti sur des zones géographiques stratégiques. Il a été constitué à partir des fonds collectés auprès des épargnants. Les revenus générés par une SCPI prennent la forme de dividendes versés trimestriellement aux associés ou porteurs de parts.

Pour rappel, les premières SCPI sont apparues dans les années 1960. Lancée en 1966, la SCPI Participation Foncière 1 devenue PF Grand Paris en fait partie. Les SCPI ont apporté un nouveau concept d’investissement. Il consiste à détenir des parts sociales accessibles à partir de quelques centaines d’euros. En fonction de la durée de détention, elles peuvent faire l’objet de revalorisation annuelle. Il y a, bien sûr, un ticket d’entrée (très raisonnable) fixé par la Société de Gestion. Aussi, des frais de souscription ainsi que des frais de gestion seront prélevés pour devenir associé d’une SCPI.

Des rendements annuels compris entre 5 % et 6 %

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier sont appréciées pour leur souplesse et leur rentabilité. À noter que ces fonds immobiliers peuvent délivrer des rendements annuels oscillant entre 5 % et 6 %. En ce qui concerne le nombre de parts pouvant être souscrites, il n’existe aucune limite. Afin de bénéficier d’une meilleure rentabilité, mieux vaut en acheter autant que possible.

En tout cas, il y aura toujours un montant minimum de souscription à respecter. C’est notamment le cas des SCPI d’entreprise dont la vocation est de générer des revenus immédiats. C’est tout le contraire des SCPI de plus-values et des SCPI fiscales. Ces dernières distribuent rarement des dividendes à leurs porteurs de parts. Ils jouissent en contrepartie d’une fiscalité avantageuse, déterminée en fonction de la durée de détention des parts.

Ses principaux avantages

La rentabilité n’est pas le seul avantage afférent à la détention de parts de SCPI. Il y a aussi la diversification de son patrimoine. Le parc immobilier d’une SCPI étant composé de plusieurs immeubles appartenant à des secteurs très variés. Les risques locatifs sont mutualisés, voire réduits de manière considérable.

Il convient de souligner que les actifs immobiliers détenus et exploités par une SCPI ne nécessitent aucune gestion locative. C’est l’une des principales missions confiées à la Société de Gestion de Portefeuille, agréée par l’Autorité des Marchés Financiers. Elle encaisse et distribue les revenus locatifs issus de la location et/ou de l’exploitation des actifs détenus.

En somme, investir en SCPI en 2021 constitue une solution privilégiée dans l’optique de se constituer des compléments de revenus réguliers. Il faudra juste distinguer les différentes formes juridiques de Société Civile de Placement Immobilier avant tout investissement (à capital fixe ou variable).

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *