LMNP

Tout savoir sur l’investissement LMNP

L’investissement LMNP est une niche envahie de plus en plus par les épargnants Français. La demande en actifs est d’ailleurs plus importante que l’offre. Il faut dire qu’être loueur en meublé non professionnel est un statut aux caractéristiques particulières, différentes des loueurs à nu. Que ce soit au niveau du potentiel sur le long terme ou de la fiscalité, il y a de quoi réaliser un placement plus optimal.

Principe de la Location Meublée Non Professionnelle

Il s’agit avant toute chose d’une des nombreuses manières de réaliser un investissement locatif. Les épargnants qui veulent miser sur la location meublée devront, non seulement investir sur l’immobilier, mais aussi dans le mobilier. Pour cela, ils devront respecter les normes et les prérequis quant à la manière d’aménager le bien. Mais, la location meublée s’oriente surtout vers les résidences de services divisées en 5 grandes catégories :

  • EHPAD ;
  • Résidences seniors ;
  • Résidences étudiantes ;
  • Résidences tourismes ;
  • Résidences affaires.

Le niveau d’investissent à réaliser dépendra beaucoup de la nature de la résidence de service choisie par l’épargnant.

Conditions pour accéder au statut de LMNP

Outre la spécificité de l’actif dans lequel il est nécessaire d’investir, il faut remplir certaines conditions pour formaliser son statut de LMNP. En voici les principaux points :

  • C’est un statut réservé aux personnes physiques ayant déjà une activité principale qui ne doit pas être la location meublée ;
  • Obligation de conclure un contrat de bail d’au moins 9 ans pour la gestion de son bien par un exploitant ;
  • S’enregistre auprès du RCS dans les 15 jours après le début de son activité de location meublée afin d’obtenir un numéro fiscal.

Fiscalité de la LMNP

Le mode d’imposition des biens en LMNP se calque sur celui des Bénéfices Industriels et Commerciaux. À cet effet, deux sous-régimes sont disponibles :

  • Le régime réel : les revenus issus de la location sont imposés au barème de l’impôt sur le revenu et des prélèvements sociaux (17,2 %). Cependant, les bénéfices imposables peuvent bénéficier de la déduction des charges et de l’amortissement de l’actif jusqu’à complètement effacer son assiette.
  • Le régime micro-BIC : Si les revenus locatifs de l’investisseur se situent sous la barre des 72 600 euros, il est possible de recourir aux micro-BIC. Les loyers imposables bénéficieront d’un abattement direct de 50 %. C’est une option intéressante si les charges de l’investisseur représentent moins de la moitié de leurs bénéfices.

Dans le cas d’un bien neuf, il est aussi possible de récupérer sa TVA et de bénéficier des avantages du dispositif Censi-Bouvard (réductions d’impôts sur le revenu global).

Voilà alors toutes les infos essentielles concernant le statut de loueur en meublé non professionnel. C’est surtout pour bénéficier de cette fiscalité particulière que les épargnants souhaitent opérer en tant que LMNP.

Tags: No tags

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *